Portrait de Kehinde Wiley

Kehinde Wiley

Kehinde Wiley est un célèbre artiste africain-américain connu pour avoir peint le portrait officiel de Barack Obama. Et dans le cadre de l’édition 2022 du programme de mentorat Reiffers Art Initiatives, il a décidé de soutenir le jeune artiste français Alexandre Diop qui fera l’objet d’une exposition pour Paris+ par Art Basel. Connu pour ses portraits naturalistes d’hommes afro-américains dans des poses héroïques, Kehinde Wiley mélange dans ses œuvres références classiques et culture pop.

"Barack Obama"

Kehinde Wiley, 2018

"The Call"

Kehinde Wiley, 2019

"Christian Martyr Tarcisius"

Kehinde Wiley, 2018

"Santos Dumont - The Father of Aviation"

Kehinde Wiley, 2009

"Portrait of Najee Hall II"

Kehinde Wiley, 2022

Vue de l'exposition "Kehinde Wiley : Une Archéologie du Silence" à la Biennale de Venise

Kehinde Wiley, 2022

"Dying Gaul (Roman 1st Century)"

Kehinde Wiley, 2022

"Portrait of Aissatou Dialo Gueye II"

Kehinde Wiley, 2022

"Portrait of Jorge Gitoo Wright"

Kehinde Wiley, 2022

Biographie

Premier artiste africain-américain à avoir peint le portrait officiel d’un président américain (Barack Obama en 2018), Kehinde Wiley s’est imposé depuis deux décennies
comme l’une des figures majeures de l’art contemporain avec ses toiles hyperréalistes et colorées exposées de la National Gallery à Londres au Petit Palais à Paris en passant par la fondation Cini à Venise. Célèbre pour ses représentations hyperréalistes de personnalités afro-américaines et afro-diasporiques contemporaines qui renversent les hiérarchies et les conventions du portrait européen et américain, Wiley travaille la peinture, la sculpture et la vidéo et défie et réoriente les récits de l'histoire de l'art, soulevant des problèmes sociopolitiques complexes longtemps restés tabou. Wiley est récipiendaire
de la Médaille des Arts du Département d'État des États-Unis, du W.E.B. Médaille Du Bois et distinction française de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres. Il est titulaire d'un BFA du San Francisco Art Institute, d'un MFA de l'Université de Yale et de doctorats honorifiques de la Rhode Island School of Design et du San Francisco Art Institute. Il a organisé des expositions personnelles à travers les États-Unis et à l'étranger et ses œuvres font partie des collections de plus de 60 institutions publiques à travers le monde. Kehinde Wiley est le fondateur et président de Black Rock Sénégal. Il vit et travaille à Dakar, Lagos et New York.

Textes

"Comment le peintre Kehinde Wiley est devenu une star de l'art contemporain" par Mathieu Jacquet
— Numéro Art, 2022

"Sur la toile, l’artiste s’essaie d’abord à l’imitation avant de se lancer dans la création. En bon apprenti copiste, les yeux rivés sur les grands portraits occidentaux de jadis, il reproduit attentivement la précision et la douceur des modèles, la profondeur de leurs regards, la teinte immaculée de leurs peaux diaphanes et l’ambiguïté de leurs légers sourires, jusqu’aux vêtements qu’ils portent et aux intérieurs dans lesquels ils se trouvent, fastueux symboles de leur statut social.

Mais un point l’interpelle : mettant pour la plupart en scène des aristocrates blancs de l’Ancien Régime ou du Premier Empire, ces tableaux sont à eux seuls les signes ostentatoires d’une richesse, d’un pouvoir et d’une liberté socio-économiques dont l’Américain est éloigné en tous points. Désireux de produire un art “personnel et familier”, Kehinde Wiley commence alors à se peindre lui-même dans ces décors opulents, si longtemps accaparés par les classes blanches dominantes, avant d’élargir ses sujets à son propre groupe social. Pour recruter des hommes noirs et métis à son image, eux aussi issus de quartiers populaires, la rue reste le meilleur vivier.

Légèrement intimidé au départ, il aborde ses voisins de New Haven (Connecticut), où il réside pour ses études, avec la volonté de les impliquer directement dans la conception de ses tableaux : chacun pourra confier au jeune peintre quelles sont ses œuvres d’art préférées, comment il souhaiterait être représenté ou encore les poses dans lesquelles il se sent le plus à l’aise, le tout pour instaurer un climat de confiance."

"Kehinde Wiley dévoile une « archéologie du silence » sur fond de Black Lives Matter" par Emmanuelle Jardonnet
- Le Monde

"L’artiste afro-américain reprend son exploration de la figure du gisant dans une exposition présentée en marge de la Biennale de Venise, sous l’égide du Musée d’Orsay. Kehinde Wiley ne lésine ni sur les formats, ni sur la profusion, ni sur la théâtralité. C’est une exposition massive que l’artiste afro-américain, célèbre pour avoir réalisé le portrait officiel de Barack Obama en 2018, propose dans la partie du « off » de la Biennale de Venise.

Présentée dans la semi-obscurité d’un ancien monastère, cette « Archéologie du silence » révèle un nouveau corpus de peintures aux couleurs flamboyantes et de spectaculaires sculptures en bronze. Une procession de corps de jeunes hommes et femmes noirs, à terre et les yeux clos, dont on ne saurait dire s’ils sont morts ou en sommeil, comme colonisés par une végétation luxuriante. Le commissariat de l’exposition est assuré par Christophe Leribault, président du Musée d’Orsay, qui avait organisé, en 2016, au Petit Palais, la première exposition de Kehinde Wiley en France."

"Qui est Kehinde Wiley, le peintre choisi par Barack Obama pour son portrait officiel ?" par Daniel Orubo
- Konbini

"Son œuvre marie un style classique à la représentation de sujets contemporains. Il s’agit d’une tradition qui remonte au 41e président des États-Unis, George Bush père. À la fin de chaque mandat présidentiel, la Smithsonian National Portrait Gallery engage un artiste pour réaliser un portrait du président et de la première dame.

Tandis que l’ancienne première dame Michelle Obama a choisi pour son portrait la peintre Amy Sherald, originaire de Baltimore, l’ancien président Barack Obama s’est quant à lui tourné vers le peintre afro-américain Kehinde Wiley, d’origine nigériane.
Ce peintre est connu pour ses portraits incroyablement réalistes d’hommes et de femmes noirs, exécutés à la manière des grands maîtres, comme le Titien ou Giambattista Tiepolo. Dans son œuvre, il remplace l’aristocratie européenne habituellement représentée dans ces tableaux par des hommes et femmes noirs de notre époque. Il s’est également fait remarquer pour avoir réalisé dans ce style le portrait de légendes de la musique afro-américaine comme Notorious B.I.G., LL Cool J, Big Daddy Kane, Ice T, Grandmaster Flash and the Furious Five, Michael Jackson et d’autres.

Interviewé par PRI au sujet de ces sources d’inspiration, l’artiste déclarait :"La plupart des œuvres que l’on voit dans les grands musées de la planète représentent généralement des gens qui ne me ressemblent pas. Enfant, j’ai étudié et admiré ces chefs-d’œuvre de la peinture européenne. Mais je voulais également atteindre mon objectif de sentir une forme de présence personnelle au sein de ce travail." Les portraits de Michelle et Barack Obama seront présentés l’année prochaine. Kehinde Wiley et Amy Sherald seront par la même occasion les deux premiers artistes noirs à se prêter à l’exercice du portrait présidentiel pour le Smithsonian.

Vous pouvez voir le travail de Kehinde Wiley sur sa page Instagram et celui d’Amy Sherald sur son site Internet."